10 conseils pour une mauvaise communication

Que vous soyez dans les métiers de la communication, de la vente ou bien encore clients ou simple particulier, cet article est fait pour vous : comment faire pour avoir une mauvaise communication ?

Cet article teinté d’ironie et à l’humour satyrique va vous permettre de connaitre tout les trucs et astuces pour mal communiquer, mais surtout de vous rendre compte que vous n’êtes pas forcément le seul à chercher à atteindre ce but.

 

Bien évidement, tout ces conseils sont à prendre au second degré, le but est de montrer la vertu par le contre-exemple

 

Comment avoir une mauvaise communication ?

 

  • Ne parler que de soi

    Vous avez besoin d’attention, et il est important que les autres le sachent. Ce que vivent les autres n’a que peu d’importance, il est donc important qu’ils sachent ce que VOUS, vous pensez, endurez, ressentez. Leurs opinions ? Elles n’ont d’importance que si elles sont similaires aux vôtres, non ?

    La mauvaise communication passe par l’égoïsme.

  • N’accordez aucune importance aux émotions des autres

    Cela rejoins un peu le premier conseil, mais d’une façon différente. Quelquefois, votre interlocuteur partagera avec vous ce qu’il ressent, ses doutes, ses interrogations… Banalisez cela. Et s’il vous prend l’envie de ridiculiser la personne, ne vous gênez pas :

    La mauvaise communication passe par l’absence d’émotions.

  • Hypocrisie ou franchise

    Deux méthodes différentes selon l’effet recherché :

    – Hypocrite : c’est la certitude de ne pas s’impliquer et de ne pas être dans le conflit. Personne ne sait ce que vous pensez, vous ne vous affirmez pas et à long terme, on doute de votre sincérité, mais au moins, vous êtes tranquille.

    – Franc : vous détestez tellement le mensonge que vous êtes d’une franchise absolue. Si les autres prennent mal vos remarques, ce n’est pas de votre faute, c’est qu’ils ont un problème avec la vérité. Ceux qui restent sont ceux qui le méritent… ou qui vous craignent.

    La mauvaise communication passe par l’absence d’équilibre.

  • Ne montrer aucune tolérance

    Nul n’a le droit à l’erreur. L’échec n’est qu’un échec, il n’y a rien à en apprendre. Tout ceux qui ont réussi n’ont jamais connu l’échec. Du moins à votre connaissance…

    Il est donc important de montrer que vous ne laissez rien passer, aussi bien pour vous que pour les autres. Accusez sans cesse sans justifier vos positions.

    La mauvaise communication passe par la crainte que vous inspirez.

  • Ne jamais se remettre en cause

    Quand on vous fait des critiques, c’est obligatoirement dans le but de vous blesser. Vos interlocuteurs ne cherchent pas à vous faire évoluer, mais à vous faire régresser. S’ils disent que vous communiquez mal, c’est très certainement faux, ils n’ont juste pas compris ce que vous vouliez dire… Vous aviez pourtant été très clair !

    La mauvaise communication passe par la mauvaise foi.

  • Contrôler son image

    C’est connu : les gestes vous trahissent. Il faut donc contrôler TOUT vos gestes, quitte à passer pour un robot. Il est bien plus facile de travailler sur votre gestuelle que sur vos raisons qui font que vous communiquez mal : avant de manipuler les autres, il est important de se manipuler soi-même !

    La mauvaise communication passe par le contrôle de sa gestuelle.

  • Être pessimiste

    Comme vous le dites souvent, « je ne suis pas pessimiste, je suis réaliste ! ». L’optimisme est une faiblesse, de la naïveté. Il faut toujours s’attendre au pire, le monde est ainsi fait, on ne le changera pas. Manger ou être mangé, loup ou mouton, vous avez fait votre choix…

    La mauvaise communication passe par le pessimisme.

  • Ne prendre aucune responsabilité

    Si quelque chose va mal, faites profil bas. Accusez les autres. Dites que ce n’est pas votre faute, faites tout ce que vous pouvez pour que l’on évite de vous reprochez quelque chose. Quelque soit votre niveau d’implication dans un problème, ce n’est pas le votre : vous n’êtes qu’une victime quoiqu’il arrive.

    La mauvaise communication passe par la déresponsabilisation.

  • Ne pas chercher de relations équilibrées

    C’est impossible d’être « assertif » : vous côtoyez trop de gens qui cherchent à dominer, qui mentent, qui manipulent. Cherchez une manière d’avoir une relation gagnant-gagnant, c’est perdre son temps : il vaut mieux combattre le mal par le mal. Dominer pour éviter de dominer, mentir pour éviter que l’on nous mente, manipuler pour éviter d’être manipuler. Dur loi de la jungle.

    La mauvaise communication passe par une vision binaire de la relation

  • Ne pas s’impliquer

    En cas de conflit, fuyez. Si vous n’êtes pas impliqué dans le conflit, ne cherchez pas à le résoudre, prenez plutôt parti pour l’un ou l’autre camp, cela attisera les tensions. Ne cherchez pas le compromis, le camp adverse a forcément tort, et le votre a raison. De nos jours, plus personne ne cherchent à se comprendre, il est donc inutile de chercher à renouer le dialogue.

    La mauvaise communication passe par le conflit

 

Partagez cet article si vous aussi, vous reconnaissez certains comportements de mauvais communicants. Et donnez dans les commentaires vos astuces pour mal communiquer !

 

Suite à une licence en sciences humaines, je me suis intéressé à la communication non-verbale. C’est à la suite de quelques erreurs de parcours que j’ai pu voir à quel point la communication était peu vulgarisée et qu’il était facile de faire la promotion de pseudosciences dans les médias. Plutôt autodidacte, j’aime écrire, faire des vidéos et des conférences.
Mon profil Google+
6 réponses
  1. Serge
    Serge dit :

    Bonjour Xavier
    Très intéressant cette façon de regarder nos défauts de communication. S’est facile de rester dans nos croyances et mettre toute la responsabilité sur les autres.
    Un ami m’as un jour expliqué quelque chose que je retiens depuis: Il me dit : Serge tu as toujours 100% raison. Mais, ce qu’il y a s’est que les autres ont aussi toujours 100% raison…
    Alors si tu veux que les autres reconnaissent ton pont de vue, reconnais le leur.
    Depuis que j’applique ce conseil amical j’ai beaucoup d’altercations et beaucoup plus de considération.
    Bien amicalement
    Serge

    Répondre
    • Xavier Ristat
      Xavier Ristat dit :

      Bonjour Serge,

      C’est en effet un excellent conseil, nous avons tous notre vérité intérieure, issue de notre propre vision des choses. Se fermer à la vision des autres, c’est monologuer avec soi-même, et donc inutile.

      Répondre
    • Serge
      Serge dit :

      Bonjour Xavier
      Mon dernier paragraphe devrait se lire comme suit:
      Depuis que j’applique ce conseil amical j’ai beaucoup « moins » d’altercations et beaucoup plus de considération.
      Serge

      Répondre
  2. Serge
    Serge dit :

    Bonjour Xavier
    Que penses-tu de la réalité suivante: « Que parmi les 10 plus grandes phobies les plus répandues, celle qui obtiens la tête du palmarès est notre peur d’entrer en relation avec les autres » ?
    Serge

    Répondre
    • Xavier Ristat
      Xavier Ristat dit :

      Bonjour Jérôme,
      La réponse à votre question est fort simple, vous allez voir : peut-être que je ne les vois pas et que les correcteurs orthographiques non plus.
      D’ailleurs, vous aussi vous avez fait deux fautes en disant « un question » et en mettant un s à orthographe. Du coup, je ne vous jette pas la pierre 😉

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *